Biographie Actualités Galerie Photo Vidéo Publications Ecrire au président

ACTUALITES

Harcèlement des proches de Guillaume Soro, c’est légalisé

Politique
avril 17, 2019 2.jpg

Stricto sensu, le harcèlement est un enchaînement d’agissements hostiles répétés visant à affaiblir la personne qui en est victime. Il peut s’agir d’un harcèlement moral, comme des injures ou des menaces, ou d’agressions physiques.

Mobbing

Aujourd’hui en Côte, le baromètre pour mesurer sa fidélité et son obséquiosité au régime d’Abidjan, c’est comment et à quel degré l’on s’attaque aux proches de l’ex-chef du parlement ivoirien Guillaume Kigbafori Soro. Ça se passe de façon très inélégante. Quand on ne demande pas à une horde de cadres du pays à qui l’on promet tous les argents pour la sale besogne, ce sont des hautes fonctionnaires qui se sentent obligés d’entrer dans cette danse de sorciers comme assurer à leurs fonctions, une pérennité. En simple, louanger simplement les chefs du camp présidentiel ne suffit plus, il faut insulter, honnir harceler les pro-Soro contre qui a posteriori est lancée une fatwa. Les anglais disent mobbing, un harcèlement de groupe très désordonnée.

Mamadou Traoré, le dernier      

Mamadou Traoré dans un passé très récent avait reçu les foudres du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly à l’occasion d’une rencontre à la rue Lepic où siège le RDR. La raison, il avait publié un texte dans lequel il manifestait respect, soutien et considération pour Guillaume Soro. Le chef du gouvernement avait exigé que seul soit honoré le Chef d’Etat. Vous comprenez. Les choses ont évolué cependant. En plus du Chef d’Etat, vous devez l’ajouter à la liste lui-même des honorés. Ils ne comprennent pas qu’il y a des personnes dans l’exception qui ne se lèchent pas les babines devant leur manne financière.

Harcèlement institutionnalisé

Son père parti ad patres, Mamadou Traoré qui était en pleine organisation des funérailles, recevra une convocation sans motif. Le jour marqué coïncidant avec les obsèques, il envoie son avocat demander un léger report (de vendredi à lundi). Requête acceptée par le commissaire en charge du dossier mais pas au goût du DG de la police nationale qui en appelant Mamadou Traoré au téléphone frisait la crise d’urticaire ; « Pour qui tu te prends ? Je vais te faire prendre manu militari ! ». Une partie de ses propos désagréables et condescendants avant d’ajouter ce qui indique sa non neutralité dans le microcosme politique : « avec ça vous voulez diriger le pays », comme s’il lui avait été dit que le sieur candidaterait contre le champion de son bord politique.

Dénoncer

L’agresseur n’attend que les réactions au quart de tour pour multiplier ses attaques. Il faut rester impassible mais surtout dénoncer à gorge déployée car l’institutionnalisation de l’harcèlement par des gens qui ont pour programme de gouvernance la traque des pro-Soro, doit cesser pour revenir aux fondamentaux régaliens. L’émergence pour 2020 reportée sine die devrait être la principale préoccupation des dirigeants actuels et non vérifier et traquer ceux qui ne pensent pas pareil politiquement comme eux.

K.D


AUTRES ARTICLES




gks

Copyright 2019 - Guillaumesoro.ci